Pourquoi la photographie ?

La photographie est un formidable moyen de ralentir ce temps qui file si vite et relègue trop souvent nos plus beaux souvenirs dans les labyrinthes de l’oubli. Il suffit parfois d’une simple photo, même très imparfaite, pour éveiller les réminiscences d’un passé lointain et pour que surgissent à notre mémoire les êtres humains, les lieux, les odeurs, les événements et les émotions qui ont laissé une trace dans nos vies. Faites en vous-mêmes l’expérience, sortez quelques photos de la vieille boîte en carton qui accumule la poussière dans votre sous-sol et vous serez surpris de voir resurgir des moments marquants de votre vie.

Prendre le temps de dire bonjour à l’autre

La photographie de portrait est un art qui oblige à entrer en contact avec les gens, à mieux les connaître et à mieux révéler leur personnalité. Faire un portrait, c’est prendre tout le temps qu’il faut pour dire bonjour à l’autre, comme dirait le politologue et humaniste Riccardo Petrella à propos des relations humaines : «Savoir et pouvoir dire bonjour aux autres est l’acte de démarrage de l’existence d’un groupe humain ». En ce sens, si la photographie de portrait oblige à quelques civilités, elle est sans conteste, un trait de civilisation quand on a compris que le moment le plus important n’est pas celui où on appuie sur le déclencheur, mais bien celui où on entre en contact avec l’humain devant nous. Après tout, il est inconcevable de fixer l’âme de quelqu’un sur une pellicule ou sur un capteur sans quelques préliminaires… Pour que les gens acceptent de se révéler, de surmonter leur pudeur, de voir leur image ainsi transposée, reproduite et peut-être même diffusée, le respect et l’empathie s’imposent.

Sans se presser

À mes débuts, je m’en confesse, je prenais beaucoup de temps à examiner tous les aspects techniques avant d’appuyer sur le déclencheur surtout à l’époque où il fallait travailler avec la pellicule. Caché derrière mon viseur à vérifier tous les paramètres : ouverture, vitesse, sensibilité, cadrage, etc., j’en oubliais les êtres souvent inquiets et parfois anxieux qui patientaient devant ma lentille en attendant de se faire immortaliser dans une attitude qui pourrait leur être défavorable. À tous ceux-là, mes excuses pour ces maladresses de débutant. Pour photographier des personnes, il faut communiquer avec les gens. Il ne faut pas se presser, car la photo exige d’être présent et disponible pour l’autre. Voilà un projet humain bien passionnant.

La photographie est un outil exceptionnel qui me porte à prendre le temps d’admirer la beauté des lieux, des êtres et des choses et d’ainsi tenter, parfois bien maladroitement j’en conviens, d’en révéler leurs secrets insoupçonnés et leur splendeur. La photographie de paysages me passionne beaucoup, car elle suppose une communion avec la nature qui survient plus spontanément dans des moments de solitude.
Par contre, une fois les photos sorties des entrailles de mon ordinateur, il m’arrive d’avoir envie de partager ces moments de grâce avec les gens de mon entourage.

Bien que modeste, ce site web est en quelque sorte une exposition virtuelle permanente résultant de mes aventures photographiques.

Bonne visite.

François Beauregard

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrer les renseignements ci-dessous ou cliquer sur une icône pour ouvrir une session :

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l’aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment ce contenu :